Comment réduire le coût de son prêt personnel ?

Comment réduire le coût de son prêt personnel ?

Pouvant atteindre 75 000 €, le prêt personnel vous engage sur une assez longue période. Ce crédit engendre également différents coûts que vous devriez pouvoir réduire. Voici quelques conseils pour vous permettre de revoir à la baisse les dépenses liées à votre emprunt bancaire.

Se présenter avec un bon profil d’emprunteur

Qu’il s’agisse d’un prêt personnel en ligne ou d’une offre auprès d’une banque classique, les conditions changent en fonction du profil de l’emprunteur. Ce dernier a intérêt à séduire le créancier en présentant un revenu stable et une bonne santé relative. Ce sont deux paramètres qui permettent d’avoir la confiance totale de l’établissement. Il pourra alors accorder un crédit avec une assurance moins importante. En effet, le montant de la cotisation dépend du risque de non-remboursement encouru. Puis, avec une capacité d’épargne suffisante, l’organisme prêteur accepte une mensualité conséquente qui permet de réduire la durée du contrat. Plus le contrat est long, plus il y aura d’intérêt bancaire à verser.

Changer d’assurance emprunteur ou négocier la cotisation

L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire dans la législation française. Par contre, c’est une couverture vivement conseillée. Généralement, la banque propose une compagnie partenaire et le client accepte. Cependant, il a tout à fait le droit de remettre en question le montant de la cotisation mensuelle. Si la personne s’estime jeune et en bonne santé, elle n’a pas à payer la même somme qu’un quinquagénaire par exemple. Un non-fumeur qui maintient une bonne hygiène de vie et fait du sport présente moins de risque de tomber malade pendant la durée du remboursement. Il dispose d’argument pour verser le minimum d’assurance emprunteur. Ce souscripteur a aussi la possibilité de trouver lui-même une compagnie pour le couvrir.

Rembourser les dettes de manière anticipée

La souscription à un prêt personnel en ligne se fait en toute facilité. Les banques sur Internet gardent une certaine souplesse comparée aux établissements classiques. Il est ainsi envisageable d’effectuer un remboursement anticipé sans encourir à une forte pénalité. Cette dernière s’élève rarement au-dessus des 3 % du capital restant dû. Elle est même plafonnée à 6 mois d’intérêts. Ce qui demeure en dessous de la somme des rémunérations bancaires étalées sur plusieurs années. Dans tous les cas, il faut négocier le montant auprès du créancier. Se libérer plus rapidement d’un crédit permet de faire baisser son coût total en plus d’alléger l’esprit.

Revoir les frais de dossier et les honoraires du notaire

Le frais de dossier pèse sur le coût total d’un crédit. Heureusement, les banques dématérialisées sont nombreuses à proposer un prêt personnel en ligne sans cette ligne de dépense. Elles peuvent le faire parce qu’elles ont moins de charges fixes que les établissements classiques. L’absence d’agence physique et une réduction au strict minimum des ressourches humaines jouent à l’avantage des clients. Si l’argent emprunté est utilisé pour un achat immobilier, il est toujours possible de négocier les frais de notaire. Ce juriste touche environ 7 % du prix du bien. Pourtant, il est envisageable de discuter des honoraires et faire baisser la facture du cabinet à 5 % de l’achat, voire en dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *