Leapfrogging

Tout savoir sur le Leapfrogging

Les Africains ont profité de leur retard économique pour mettre en œuvre des technologies de l’information innovantes. C’est ce qu’ils entendent par le Leapfrogging. Il s’agit d’un concept utilisé dans plusieurs domaines de développement du pays, dont l’économie et les affaires. Il est également appelé le saut de grenouille, car il permet à ce dernier d’accélérer sa croissance. Découvrez dans cet article toutes les informations sur le sujet.

Le concept du Leapfrogging

L’Afrique a misé sur la technologie pour lui permettre de se développer facilement. En favorisant la communication à travers internet et les smartphones, les échanges sont beaucoup plus favorisés et les décisions entrepreneuriales sont faciles à prendre. Ce concept a pour avantages d’améliorer le niveau de vie des Africains et toutes les interversions économiques du pays.

Il faut savoir même si l’Afrique a su pénétrer quelques-unes des nouvelles technologies, ces dernières ont eu un effet assez limité dans le cadre du développement du pays. Il a été prouvé seulement après la participation de plusieurs Africains dans les divers travaux. Le Leapfrogging concerne alors que les pays ayant du mal à monter les échelons au niveau économique.

Les limites du Leapfrogging

Depuis toujours, l’afflux des réseaux dans les pays africains est bas. Pourtant, la population a besoin d’accéder à internet et cela de manière régulière. La première limite du Leapfrogging est alors l’inaccessibilité des réseaux dans le pays. Que ce soit pour les particuliers ou les entreprises, cette situation défavorise leur communication avec les collaborateurs nationaux et étrangers.

Aussi, la technologie dans les régions africaines est encore limitée. Elles n’ont donc pas accès aux diverses fonctionnalités déjà disponibles sur le marché. Si la population se lance quand même dans le concept, il y a un risque de dégradation de la connectivité. C’est pour cette raison que plusieurs analystes cherchent une solution plus adaptée à la situation de l’Afrique.

Le Leapfrogging sur l’aspect continental

La mise en place du Leapfrogging est une sorte de conditionnement du continent africain à être apte à s’équiper des nouvelles infrastructures technologiques en cours de création. Pour que cela fonctionne, il va falloir investir dans plusieurs domaines se rapportant au développement économique de toutes les régions. Ce continent a toujours été perçu par son manque d’infrastructure qui est la raison principale de ses limites de performance.

Outre que les échanges entre les collaborateurs, il permet également de favoriser les échanges bancaires et éducatifs. De cette manière, il est plus facile de former des professionnels de même niveau dans la classe mondiale. Les modèles de développement dont le continent africain a besoin sont plus significatifs et se présentent sur plusieurs secteurs majeurs se basant sur l’économie.

Même si ce concept s’avère être efficace pour les pays africains, il faut leur donner du temps pour mieux se retrouver dans l’utilisation des nouvelles technologies. Ceci est dû au fait que les ressources qui s’y trouvent sont beaucoup plus limitées et qu’elles sont principalement basées sur l’état civil. Il ne faut pas sous-estimer la capacité de l’Afrique à devenir un modèle de développement futur.

Articles similaires

Sorry, no similar posts found.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *